Face aux enjeux climatiques, plusieurs mesures ont été prises avec l’objectif de se rapprocher de l’autonomie énergétique. Parmi celles-ci, la loi sur l’accélération des énergies renouvelables joue un rôle essentiel, en encourageant la production d’EnR (Energies Renouvelables) pour réduire la dépendance aux énergies fossiles.

Cette loi revêt une importance particulière pour les gestionnaires de parking ou de parc automobile, car elle impose des obligations spécifiques quant à leur infrastructure et aux investissements à réaliser.

Dans cet article, nous explorerons les motivations qui ont conduit à l’adoption de cette loi et ses impacts pour les parkings. Nous mettrons en évidence l’opportunité offerte par cette législation pour développer une offre de recharge automobile durable et performante.

Les obligations légales pour les gestionnaires de parking : Transition énergétique et électrification des flottes

La transition vers les énergies renouvelables est au cœur des préoccupations environnementales. C’est dans cette optique que plusieurs lois pour favoriser l’utilisation d’énergies renouvelables ont été adoptées en France. Ces lois ont des implications importantes pour les entreprises qui sont appelées à réduire leur consommation d’énergie, à transformer leur mobilité et à développer des sources d’énergie renouvelable.

La loi Energie Climat : Réduction des émissions de gaz à effet de serre

La loi Énergie Climat, adoptée en novembre 2019 en France, a pour objectif de renforcer la transition énergétique et la lutte contre le changement climatique. Cette loi établit les ambitions de la politique énergétique et climatique française en ciblant la neutralité carbone d’ici à 2050.

La loi et la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) cherchent ainsi, d’ici à 2030, à réduire de 40% la consommation d’énergies fossiles par rapport à 2012 et à atteindre 33% d’énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Les entreprises sont mises à contribution pour atteindre ces objectifs et sont ainsi appelées à réduire leur consommation d’énergie et à développer des sources d’énergie renouvelable. Ainsi, les nouveaux bâtiments industriels, artisanaux ou commerciaux de plus de 1000m² doivent végétaliser leur toiture ou les recouvrir de panneaux solaires sur au moins 30 % de leur surface.

La loi sur l’accélération des énergies renouvelables : Vers des parkings équipés de panneaux solaires

Les ombrières photovoltaïques sur parking vont devenir chose courante dans les années à venir avec la loi relative à « l’accélération des énergies renouvelables ». Ce dernier contraint les parkings extérieurs de plus de 1.500m², soit à partir de 70 à 80 places de parking environ, à installer des panneaux photovoltaïques sur au moins la moitié de leur surface. Cette obligation s’applique aux parkings publics et privés, comme ceux des entreprises, usines, hôpitaux, centres commerciaux et événementiels, parcs de loisirs, aires de covoiturage, parkings relais, etc.

À noter, les parkings de plus de 10.000m² auront jusqu’au 1er juillet 2026 pour se mettre en conformité, tandis que les plus petits auront deux années supplémentaires, jusqu’en 2028. Passé ce délai, les propriétaires s’exposent à des pénalités financières.

La loi LOM : Électrification des flottes et installation de bornes de recharge

La loi d’orientation des mobilités (LOM) a instauré des obligations en terme d’électrification des flottes de véhicules, avec un premier objectif, à partir de 2022, de 10% de véhicules renouvelés en Véhicules à Faibles Émissions (VFE). Les VFE sont définis comme des véhicules émettant moins de 60g de CO2/km, ce qui restreint généralement le choix aux véhicules électriques ou hybrides rechargeables. Cette part minimum de véhicules électrifiés dans le renouvellement annuel s’étendra progressivement dans les prochaines années : de 20% à partir de 2024 à 70% en 2030.

Pendant naturel à l’électrification des flottes automobiles d’entreprises, l’installation de bornes de recharge figure également dans la loi LOM. Elle s’applique à tous les types de bâtiments non résidentiels, qu’ils soient nouveaux ou déjà existants.

Pour les bâtiments non résidentiels déjà existants, des obligations spécifiques en matière d’équipement en points de charge entreront en vigueur à partir du 1er janvier 2025. Chaque bâtiment devra alors disposer d’au moins un point de charge, plus un point supplémentaire par tranche de 20 places de stationnement, et prévoir le raccordement pour 5 à 20% des places selon l’âge et la taille du parking.

En ce qui concerne les bâtiments neufs, la législation impose depuis 2021 un pourcentage minimum de places équipées et pré-équipées pour la recharge électrique. Les sites doivent pré-équiper 20% des emplacements et installer un à deux points de charge fonctionnels, selon la taille du parking.

À partir du 1er janvier 2025, les obligations seront les mêmes pour tous les parkings : 1 PDC + 1 PDC par tranche de 20 emplacements.

Autoconsommer l’énergie solaire produite par les ombrières de parking

Des coûts mieux maîtrisés

La production d’énergie photovoltaïque peut être simplement revendue sur le réseau. Mais elle peut également être consommée directement, pour tout ou partie. L’autoconsommation d’énergie solaire présente ainsi de nombreux avantages pour les entreprises, qui sont ainsi moins exposées aux fluctuations du prix de l’électricité et aux limites du réseau.

D’ailleurs, l’autoconsommation est à aujourd’hui à privilégier car, étant donné les prix de revente et d’achat de l’énergie, la revente se fait à perte. Si la production solaire excède par moment la consommation instantanée, une solution du stockage en batteries peut être installée pour utiliser l’énergie ultérieurement.

Enfin, outre les économies d’énergie induite par l’autoconsommation de l’énergie solaire issue des ombrières de parking, celles-ci offrent par ailleurs, aux véhicules stationnés en dessous, une protection efficace contre les intempéries.

Réduction de l’empreinte carbone

Les avantages pour les entreprises de se tourner vers des ENR (énergies renouvelables) pour répondre à leurs besoins énergétiques sont multiples. Tout d’abord, cela leur permet de réduire leur empreinte carbone en limitant les émissions de gaz à effet de serre liées à la production d’électricité qu’ils consomment. Cela peut également contribuer à l’atteinte des objectifs de développement durable fixés par les entreprises et les administrations (spécialement pour les propriétaires et occupants de bâtiments privés concernés par le décret tertiaire).

Utiliser des EnR dans sa stratégie de recharge

La convergence de la loi LOM et de la loi sur l’accélération des énergies renouvelables offre une opportunité intéressante à plus d’un titre pour les gestionnaires de parkings ou de flotte automobile.

D’un côté, la loi LOM conduit à la mise en place de bornes de recharge dans les parkings et, de l’autre côté, la loi sur l’accélération des énergies renouvelables permet de produire de l’électricité verte et de réduire le coût de la consommation énergétique.

Des obligations des deux lois nait l’opportunité de répondre de manière durable, responsable et économique à la transition énergétique des bâtiments et des mobilités.

Des solutions de recharge durables et performantes

En combinant batteries de stockage de l’énergie solaire et solutions de recharge intelligente pour les voitures électriques, les parkings peuvent se doter d’une infrastructure innovante, performante, économique et durable.

Les batteries permettent ainsi de :

  • Stocker les surplus de production d’énergie photovoltaïque, et pendant les heures creuses, pour une utilisation ultérieure à un tarif avantageux,
  • Fournir une forte puissance de recharge sans recourir à de lourds raccordements au réseau,
  • Remplir le rôle de tampon entre le réseau de distribution et le lieu de consommation de l’énergie, lors des pics de demande

Stocker, recharger et économiser avec EIKO

Le cube de puissance Eiko est une solution novatrice et évolutive qui répond aux problématiques de recharge et de stockage énergétique. Il s’agit d’un système interconnecté de points de charge, pilotés en fonction des demandes des utilisateurs, et couplés à des batteries de seconde vie. Ces batteries stockent l’énergie, à partir du réseau ou de panneaux solaires, pour booster la puissance disponible sur le réseau et offrir un service de recharge performant.

Avec un seul câble raccordé au réseau à faible puissance, Eiko permet d’électrifier jusqu’à 20 points de charge, de manière évolutive et sans travaux de VRD.

Lean charging : découvrez les secrets d’une recharge plus sobre et plus efficiente.

Mob-Energy vous propose d’explorer les méthodes permettant d’intensifier l’utilisation des ressources mise à disposition de la recharge. L’enjeu : répondre aux défis posés par une puissance manquante, sous-utilisée et coûteuse à installer.

N’hésitez pas à télécharger notre nouveau livre blanc !

Télécharger le livre blanc